si Thézan m'était conté.


Lorsqu'il y a plus de 2000 ans les romains colonisent la région, ils rencontrent une population locale principalement composée d'Elysiques très ancien peuple du narbonnais, d'Ibères venus du sud et de Volques Arécomiques venus de la région du Danube.

On y cultive l'olivier et la vigne que les grecs et les phéniciens ont apporté dans la région il y a 2700 ans. Mais c'est au miel de notre garrigue, considéré par les romains comme le meilleur de l'Empire, que nous devront notre renommée. Le nectar local était offert aux Dieux à Rome, et l'on dit qu'il valait son poids en or sur le marché de Carthage.

C'est à un romain nommé Titus que Thézan doit son nom. Simple a retenir puisque dans la région, tous les villages finissant par ' an' ont pour origine le nom du domaine d'un romain ( Fabius pour Fabrezan, Lisinianus pour Lézignan, etc..).
Au cours des siècles le nom actuel de Thézan des Corbières se déclinera sous toutes les formes: Villare Tezanno, tesa, tesan, thézan...

Les Goths arrivent ici au V° siècle et fondent le Royaume de Septimanie dont Narbonne deviendra la capitale. Trois siècles plus tard, au début du VIII° siècle, les arabes envahissent notre royaume dont il seront les maitres près d'un demi siècle.
Ils seront écrasés par Charles Martel en 737 lors de la Bataille de la Berre. C'est Narbonne occupée, qui sera la dernière ville de la future France a être libérée.
Vers 790, Gomezinde, noble espagnol d'origine visigothe et compagnon de Charlemagne, est investit par ce dernier sur les terres de Donos, dont les 4000 hectares englobent une large partie du territoire actuel de Thézan. Il y construit un château fort dont on aperçoit encore sur la crête les vestiges des doubles remparts.
A la même époque le frère de Gomezinde est investit sur les terres de Fontjoncouse.

 Une Charte Royale, datée de 859, portant le sceau de Charles le Chauve, confirme Gomezinde dans ses droits de propriété sur la Seigneurie de Donos.
Cette Seigneurie sera  pendant plusieurs siècles, par serment d'allégeance, liée à la Couronne de France.
En  conséquence, et exception rare dans la région, elle n'avait de compte à rendre ni au Comte de Toulouse ni au Vicomte de Narbonne, mais seulement directement au Roi de France.
L'église Saint-Paul, construite au pied du Château  au XII° et XIII° siècle, pouvait accueillir jusqu'à 300 fidèles.
Le domaine restera la propriété des descendants de Gomezinde pendant mille ans

 C'est au XI° siècle que la petite église Sainte Eulalie (du nom d'une sainte espagnole), est mentionnée pour la première fois.

La bastide

Autour de cette église le village de Thézan va s'enrouler en circulades à l'intérieur de ce qu'on appelle 'Le Fort'
Son nom 'Villare Tezanno' est mentionné pour la première fois en 897.
Ce petit village fortifié va traverser les siècles et en 1720 il compte en tout 67 bâtiments.
Le grand carrefour de la  Couverte  n' existe pas encore et la croisée des chemins vers St Laurent, Donos, Coustouge, se situe près de la source
(actuellement intersection Croix-Rousse et rue du Montagut ).

 Thézan est un village pastoral, on y élève le mouton dont la laine est renommée et on y cultive un peu de tout de l'olivier aux céréales. En 1807, les champs de céréales couvrent  ici 700 hectares.
Il nous en reste des moulins en ruines et des noms évocateurs tel 'Vente Farine'.
La vigne on en parle peu et on en produit peu. Elle est seulement cultivée, pour la consommation familiale, sur les pentes escarpées et rocailleuses, là où la culture des céréales est difficile. En 1807 les céréales occupent 7 fois plus de terres cultivables que la vigne.

 Et soudain , après la Révolution Française et avec le début de l'ère industrielle, tout est balayé et bascule en quelques décennies. Dès lors dans les Corbières tout sera vignoble et rien d'autre. Le village se modernise. Pour faciliter le passage des charrettes on abat les vieilles rues couvertes et pour faire grand et riche on construit en 1860 l'église actuelle après avoir démoli le clocher de l'ancienne chapelle, symbole d'un passé révolu. C'est à cette époque qu'est construite l'artère principale du village bordée de maisons aux larges portes cochères pour laisser entrer les attelages ( avenue de la Mer et de la Gare ).
Vers 1880, en plein âge d'or de la démographie galopante, le village comptera plus de mille habitants.

 
La consécration viendra avec le train, qui fait de Thézan le plus important carrefour des Corbières. Que le petit tramway à vapeur vienne de Narbonne, de Durban, de Mouthoumet ou de Port la Nouvelle, et où qu'il aille, il passe par Thézan.
C'est aussi le temps des grandes fêtes, des cavalcades et des orchestres de Jazz.

 C'était hier et les anciens s'en souviennent encore.
 
 

 

Tableau récapitulatif

-3000

La grotte de la Caune située sur la randonnée du Montagut a livré des céramiques de Veraza décorée à la ficelle et au peigne datant du Verazien Campaniforme

-2000

La région est peuplée par les Elysiques, les Ibères puis les Volques Arécomiques

-188

Narbonne est la premiere capitale romaine en Gaulle, et les villas fleurissent autour de Thézan

410

Les Visigoths s'installent dans la région où leur roi  Athaulfe fonde le Royaume de Septimanie

700

Les arabes envahissent notre Royaume Visigoth de Septimanie

737

Charles Martel écrase les arabes à la bataille de la Berre

800

Gomezinde, Noble Wisigoth et Compagnon d'armes de Charlemagne, construit le Château Fort de Donos. Son frère construit Fontjoncouse.

859

La région est pillée par les Vikings menés par leur chef Hasting

897

Le nom Villare Tezanno apparait pour la première fois dans un texte, bien que le hameau fut habité depuis déjà longtemps. Il changera une bonne quizaine de fois de nom, avant de devenir Thézan des Corbières en 1972

899

L'Eglise Saint Paul de Donos est mentionnée sur une Charte Royale

1000...

L'Eglise de Thézan est mentionné pour la première fois au XI° siècle.

1153

Raingarde de Montseret fonde la première Abbaye Cistercienne de femme aux Olieux.

 1200...

" Epopée Cathare "  - Thézan dépend du Vicomte de Narbonne, Seigneur de Villesèque et de Durban, allié de l'Abbaye de Fonfroide et de Simon de Montfort. Les cathares n'y ont pas droit de Cité.

1348

Epidémie de la peste noire   " La gran mortalitat "

1355

 La Chevauchée éclair du Prince Noir

1712

Compoix

1716

 Inauguration de la Croix de Sault à Donos

1720

 Thézan compte 67 maisons ( tout usage confondu )

1734

Les Terres Nobles de Caraguilhes sont imposées
 Thézan dispose des droits de vaine, pâturage et lignerage sur une partie du domaine.

1749

 Epidémie de la petite vérole à Thézan et Donos

1767

 Compoix ( cadastre )

1782

 Nouvelle épidémie

1789

 Donos est rattaché à Thézan

1790

 Première élection du Conseil de la Commune - Arpentage des Biens Nobles de Donos

1791

 Vente des "Biens Nationnaux" - Le Curé Hermitte élu précise le revenu de la Dîme
 Elaboration du Cadastre en 5 sections ( Clairac - Terraty - Prat Devès - Poursa - Donos )

1793

 La commune prend le nom de Thezau
Vente du Presbytaire ( Bien National ) à un riche particulier thézanais

1801

 La commune prend le nom de Thesan avec un s
Demande d'aménagement de la " Route des Corbières " (actuelles avenues de la Mer et de la Gare)

1806

 La commune rachète le presbytaire

1823

 Début des travaux de la Route des Corbières

1826

 Une partie de Donos est vendue à Monsieur Laffon

1829

 Hiver rigoureux - Gel des Oliviers

1830

 Troubles politiques ( les bornes de Donos sont renversées )

1835

 Elaboration du Cadastre

1840

 Ouverture de la Distillerie Vénés

1845

 Pétition pour la construction d'une voie d'une ferrée Narbonne-Perpignan

1848

 Troubles politiques

1850

 Démolition des rues couvertes
Couverture de la source

1851

 Création d'un bureau de mesurage et jaugeage public

1855

 Le Maire Ferran fait construire un moulin à eau sur le Rec de la Prade  ( la Moulinette )

1859

 Début de construction de la nouvelle église

1860

 Caraguilhes achète 100 hectares sur Donos

1862

 Début du reboisement de la Pinède

1863

 Vente de la vieille église Sainte Eulalie

1864

 Démolition du clocher de la vieille église et du centre historique du village

1866

 Ouverture des cours du soir pour adultes

1873

 Début du projet fontinal ( distibution de l'eau à partir de la source )
 Ouverture d'une distillerie à Donos

1880

 Pétition pour une voie ferrée à travers les Corbières

1881

La population du village culmine à 1018 habitants

1883

 Apparition du Phylloxera

1885

 Création de la Société de Secours Mutuel " La Fraternelle "

1889

 Arrachage du vignoble attaqué par la maladie

1890

 Construction d'un nouveau Four Communal

1892

 Pétition contre l'importation des vins étrangers et la fraude

1893

 Inauguration de la Foire de Thézan

1902

 Inauguration des lignes de Chemin de Fer : Thézan - Port la Nouvelle et Thézan - Lézignan

1907

 Construction du Beffroi de la Couverte

1907

Révolte des Vignerons

1920

Fabrique de vinaigre - Ets Marty

1932

Arrêt définitif de la ligne de chemin de fer des Corbières

1970

 Le 25 novembre 1970  Thézan prend le nom de Thézan des Corbières

 

 RETOUR AU MENU PRINCIPAL

 
img2.gif Merci de voter pour ce site


 
 textes photos et réalisation :Henry Coulondou - copyright all rights reserved
coulondou@aliceadsl.fr
 Dernières mises à jour   Janvier 2011

 du même auteur
Bienvenue à Thézan des Corbières
1907 - La Révolte des Vignerons
         Charles Martel et la Bataille de la Berre 
les Moulins de la Corbière
 le petit train de 18h44
le Château de Monséret
le chemin de St Jacques de Compostel
Septembre - Le Temps des Vendanges en Corbières
Botanique des Corbières Orientales (en préparation)
Traditions des îles de l' Indonésie

______________________________________